Attaque : Cùper aura l’embarras du choix…

Des problèmes de riches à venir pour la RDC ? Il faut croire que oui… du moins, aux avant-postes. Face au Maroc, Hector Cùper va gamberger pour trouver la formule la plus efficace. Car en toute logique (sans blessures, ni choix farfelus), les Léopards pourraient se présenter avec une force de frappe offensive intéressante, malgré la blessure de Silas Katompa. Mais attention. « Problèmes de riche » n’omet pas l’existence de problèmes…

Wissa et Bongonda vers une première…

Yoane Wissa, Silas Katompa et Théo Bongoda (photo) seront éligibles pour faire leurs débuts.

Cette fois, ça sera la bonne !

Enfin, on l’espère. Car la notion de certitude est bien rare au Congo… mais a priori Yoane Wissa et Théo Bongonda devraient faire leurs débuts en match officiel. Malheureusement pas Silas Katompa, cependant… désormais éligible pour représenter son pays, l’attaquant de Stuttgart a subi le week-end dernier une grave blessure qui a mis un terme prématuré à sa saison.

Wissa, lui, a opté pour les Léopards il y a deux ans. Mais entre blessures et restrictions liées au COVID, il n’a toujours pas pu se rendre à Kinshasa pour enregistrer ses empreintes et finaliser son passeport de service. L’ailier de Brentford n’a donc toujours pas joué en match officiel. Toutefois, la procédure qui lui reste ne prend qu’une seule journée à être bouclée. Il y a donc de bonnes raisons de croire que s’il est sélectionné, celui qui a marqué six buts pour sa première saison en Angleterre effectuera son baptême de feu face au Maroc.

Idem pour Bongonda, qui avait démarré ses démarches administratives avant d’être appelé pour le stage au Bahreïn. A part si une coupure de courant frappe le Ministère au mauvais moment (ce dont on n’est jamais à l’abri…) les deux joueurs seront disponibles.

… Pour renforcer une concurrence déjà accrue ?

Avec Fulham, Neeskens Kebano réalise la meilleure saison de sa carrière.

Au vu de leur potentiel et de leur jeune âge, ces renforts apparaissent comme la relève prometteuse d’une génération vieillissante. Mais rien ne garantit qu’ils auront une place de titulaire dès mars. Car la concurrence sera bien là. Neeskens Kebano, qui fait désormais figure d’ancien du haut de ses 29 ans, réalise la saison la plus aboutie de sa carrière avec Fulham, qui écrase tout en Championship. Moins flamboyant que la saison dernière, Gaël Kakuta (30 ans) reste quant à lui indiscutable à Lens, et devrait logiquement obtenir une place de titulaire. Et c’est là que les problèmes de riches apparaissent… qui privilégier ? qui choisir comme joker ? qui sacrifier ? Lancer un baptême de feu pour les nouveaux, ou les incorporer en douceur ? Cùper le sait : un choix risqué lui sera rapidement reproché en cas de défaite.

Et ce n’est pas tout. Au vu de son expérience internationale, Yannick Bolasie (32 ans) peut également prétendre à un rôle. Mais pas forcément à une place de titulaire, lui qui apparaît sur le déclin. Buteur à l’aller contre le Bénin, Chadrac Akolo (26 ans) a disputé tous les matchs de qualification, à l’exception du retour face aux Ecureuils, pour cause de blessure. Sa faculté à jouer faux-pied et ses efforts défensifs ont, semble-t-il, séduit Hector Cùper. Lui aussi pourrait donc avoir son mot à dire… Enfin le changement de club de Joel Kayamba, qui s’est engagé en deuxième division turque, pourrait lui être préjudiciable au vu de la concurrence.

Bien sûr, ce ne sont que des hypothèses, la liste n’étant pas encore sortie. Ce qui ne nous empêche pas d’anticiper, et de mesurer la force de frappe potentielle des Léopards.

4-4-2 : stop, ou encore ?

Hector Cùper et son fameux 4-4-2…

Fidèle à ses habitudes, le sélectionneur argentin prendra certainement en compte l’apport défensif de chacun pour trancher. Et s’il maintient son 4-4-2, les six places offensives seront donc distribuées en fonction des qualités intrinsèques des joueurs, mais surtout à ceux qui convaincront de leur capacité à « faire l’essuie-glace », en revenant défendre sans rechigner. En fin de compte, seul le duo Cédric Bakambu, qui a retrouvé la compétition avec l’OM, et Dieumerci Mbokani semble intouchable. Même si Ben Malango, qui a cartonné à la dernière journée des éliminatoires, pourrait se voir offrir du temps de jeu. Derrière, Britt Assombalonga et Jackson Muleka chercheront à convaincre Cùper d’une place dans les 23 par leurs performances en Turquie.

Toutefois, ce système à l’ancienne n’est pas le plus convaincant pour exploiter au mieux ce potentiel offensif. Surtout avec les nouvelles arrivées… du moins, sur le papier. Déjà décrié pour son austérité, il devra faire taire les critiques comme il l’a réussi en Tanzanie et face au Bénin. Et face à des Lions de l’Atlas qui se connaissent bien, pour avoir disputé une CAN ensemble, la solidarité prônée par le 4-4-2 sera peut-être décisive. Et les contre-attaques pourraient faire mal à un adversaire revanchard, mais fragilisé psychologiquement. Nous y reviendrons…

Avec https://www.leopardsfoot.com/attaque-cuper-aura-lembarras-du-choix/

 

En savoir plus Regarder tout

Bookmakers légaux

130$ meilleur bonus de premier dépôt
1 000 000 CDF 100% premier deposit
800.00 FC bonus de premier dépôt